2030: Les Low-Tech au quotidien.

J’ai toujours aimé penser, imaginer le futur. C’est pour cela que j’ai fondé Good Living Concept. Ma mission pour Good LivinG Concept, c’est d’accompagner les citadin.e.s au travers de conseils très pratiques pour expérimenter de nouveaux concepts de vivre en ville plus en lien avec la nature.
Dans cet article, je vais vous perler des low-tech au quotidien. Et pour les décrire, j’ai envie de vous raconter l’histoire de Camille. Donc asseyez vous confortablement et on va se projeter dans une journée qui commence en 2030.  

Imaginez-vous en 2030

Donc imaginez-vous, Camille habite dans une des anciennes tour de La Défense, avec vue magnifique surplombant tout Paris. 

« Comment c’est possible ? » me direz-vous.
Tout simplement, Il y a 5 ans, le télétravail s’est généralisé. Les bureaux ont laissés place à des nouveaux projets d’habitats participatifs. Camille y habite et a 20m2 d’espace privatif. Une sorte de mini-maison low-tech avec un petit extérieur végétalisé.

Ce matin, il est 9h…


Camille est comme vous peut etre aujourd’hui. Camille est pensif/ve et se souvient avant 2020 de ses années à Paris : la pollution qui masquait le ciel et le gris des trottoirs. 

A cette époque, Camille avait un travail stimulant intellectuellement mais qui manquait vraiment de sens. 

Pour Camille comme pour vous peut-être, les perspectives pour l’avenir n’étaient pas réjouissantes non plus: difficulté future d’accès à l’énergie, changement climatique, et périodes de canicule de plus en plus fréquentes annoncées par le GIEC…

Peut-être comme vous aujourd’hui, Camille se demandait bien de quoi son avenir sera fait. 

C’est vrai finalement: à quoi bon continuer d’aller bosser alors que les signaux de la planète sont tous au rouge? 

Est ce qu’on va tous aller, tout droit dans le mur ? Mais Camille sourit maintenant avec bienveillance sur ses peurs et interrogations d’il y a 10 ans et repense à cette époque et les semaines de confinement qui ont suivies…

C’est d’ailleurs là, de mémoire, que Camille venait de découvrir les low-tech.

Et en, à peine, dix ans plus tard… On vit tous avec les low-tech au quotidien, on ne s’en rend même plus compte. 

Il faut savoir n’importe quelle personne aujourd’hui peut vivre confortablement avec peu de ressources. Parce qu’il suffisait de faire simple et compréhensible, même pour un enfant de 5 ans.  Il suffisait juste de ne plus jeter et réduire l’énergie utilisée.

C’est ça, la magie des low-tech. 

Donc on est toujours en 2030, et Camille a trouvé sa voie. Il/elle est désormais « object designer ». C’est à dire conçoit des objets 3D à imprimer. Comme ça, Camille peut travailler de n’importe où. Ça lui laisse tu temps pour venir aider au RepairCafé de son quartier.

Il est 11h en 2030

Dans sa mini-maison, quand Camille a envie de se cuisiner quelque chose Camille va dans sa cuisine Low-tech. Grâce à cette cuisine Low-tech, on peut cuisiner avec 3 fois moins d’énergie qu’en 2020 et on ne jette rien.


On y trouve entre-autre une marmite norvégienne, un frigo sans électricité, une bio-gazinère et un mini bac de phyto-épuration.


Justement dans cette cuisine Low-tech, si, comme Camille, vous avez envie de faire pour vos invités un dal de lentille légumes curry par exemple.

Projet cuisine Low-tech Bicepts Cultivatus

Diriger vous  simplement vers votre frigo sans électricité. Vous prenez vos carottes dans le sable, ail et oignons dans le tiroir sec et frais juste en bas.
Et un ou deux navets dans le frigo du désert juste au-dessus.

Vos épluchures, elles, iront nourrir son potager 3.0, mini potager-lombricomposteur citadin pour balcon, justement Camille va pouvoir aussi aller récupérer quelques herbes aromatiques qui y poussent: coriandre, thym et même quelques fleurs comestibles pour épater ses amis.

Potager 3.0 – Good Living Concept

Revenons à notre cuisine Low-tech, Camille va alors pousser la cuisson de son dal sur cette gazière fonctionnant au bio gaz de ville.
Pour ensuite, le mettre dans le tiroir dédié à la marmite norvégienne. Camille peut alors le laisser mijoter et pouvoir continuer sa journée. 


Comme il y 10 ans, vous pouvez profiter du feu de la bio-gazinière pour chauffer de l’eau et faire votre café à la cafetière italienne par exemple. En parlant de café, son marc de café est très utile.
Il/elle pourra démarrer une petite culture de pleurotes maison ou se faire ses propres gommages zéro-déchet et autres masques contour des yeux !
 

Il est 15h dans cet appart low-tech,

Si vous avez envie de vous créer des souvenirs mémorables comme Camille pour sa soirée, il suffit juste de s’installer sur son pédalier multifonctions près de la baie vitrée.

Ça sera alors le temps pour 30 minutes de lecture en brûlant 350 calories pour recharger à 100% la batterie de son smartphone avec lequel Camille va prendre des photos.

Sa machine à laver est aussi reliée au pédalier en option. Le tout est parfaitement durable car si Camille a besoin d’une pièce de rechange pour sa machine à laver par exemple.

Camille télécharge l’objet l’imprime et va le récupérer à l’imprimante 3D commune de son immeuble. Camille peut aussi profiter de distribuer ses épluchures excédentaires au poulailler de la cour commune. Et récupérer au passage des œufs frais pour demain matin…

Enfin Dans votre maison low-tech, si vous voulez préparer un apéro orignal et nutritif pour vos amis, vous pouvez comme Camille réaliser un pesto de Spiruline.
Cette algue, super-aliment riche en protéines était autrefois payée jusque 40 euros le kilo. La spiruline pousse désormais dans un aquarium autonome dédié juste à côté de son bureau.

Il suffit de se servir, préparer le tout et venir garnir directement ce pesto frais sur votre toast croustillant.

Dans cette journée Low-tech, il est déjà 18h…

Et, dehors Camille, voit les lumières bio-luminescentes de la ville commencer à s’allumer. Il faut s’imaginer que ça crée comme une atmosphère douce qui laisse entrevoir les premières étoiles.

Projet de la start-up Glowee


Il est temps d’allumer ses lumières à énergie végétale. Camille en a trois ce sont des plantes en pots que Camille rentre à l’intérieur. Avec le bac de phyto-épuration déjà équipé, ça lui fournira tour à tour la lumière pour toute sa soirée. 

Justement la soirée commence. Ça toque à la porte, ça annonce l’heure de l’apéro. Ça tombe Camille a mis des bières au frais et pourra leur faire goûter la dernière cuvée préparée dans l’espace commun, la semaine dernière avec ses voisins.

Donc voilà cette journée du futur est passée, ça c’est une journée comme les autres en 2030 pour Camille. Si vous voulez, vous aussi, que votre quotidien ressemble à celui de Camille, sachez que c’est déjà possible à 92% aujourd’hui. 

Pour cela c’est simple vous pouvez continuer à suivre et soutenir ce monde des low-tech, en en parlant simplement autour de vous. Allez à des conférences. Imprégnez-vous. Ecoutez des podcast dédiés…

Et si vous ne savez par où commencer, vous pouvez aussi suivre mon actualité, en vous inscrivant à mes emails privés. 

Je vous parle de mes réalisations: par exemple le projet d’une cabane low-tech qui inclus la cuisine Low-tech. Ou encore, le potager 3.0 sur mon rebord de fenêtre. Ce potager-lombricomposteur, que j’ai construit avec 80% de matériaux récupérés disponible en ville.

Sachez également que j’ai lancé un podcast quotidien qui s’appelle « se relier » qui tourne autour de solutions concrètes et parle de low-tech bien sûr et autres sujets plus larges qui ont pour but de vous créer un quotidien avec plus sens.

Et pour finir surtout, j’ai envie de vous donner un dernier conseil, le plus utile, lancez-vous ! Formez-vous et osez vous créer un quotidien différent. 

Texte issu de la co-conférence (s)Low-tech en ligne du 4 avril 2020, organisée par Acteurs du Paris Durable et Makesense sur Makesense TV.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur twitter

EN QUÊTE DE SENS DANS VOTRE VIE PROFESSIONNELLE?

Vous rêvez d'avoir un impact positif au quotidien?

Laissez votre email ci-dessous. Et recevez, chaque semaine, mes meilleurs conseils et inspirations pour vous aider à avancer.

GOOD LIVING CONCEPT
GOOD LIVING CONCEPT

Je me présente, je suis Cécile Fondatrice de Good Living Concept. J'aide les individus en quête de sens à se reconnecter à leur vraie nature via la nature pour mieux gérer leur quotidien et leur parcours professionnel.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu