5 solutions vitrées pour gagner en luminosité dans la cuisine

Cécile Ledoyen in MONTREUIL, FR on Houzz

Baie vitrée, briques de verre, verrières de toit, verrière atelier, crédence vitrée : à chaque cuisine sa solution !

La cuisine est l’une des pièces maîtresse de votre habitat. À la fois lieu de plaisir, de rencontre et de partage, les Français y passent en moyenne un peu plus de 500 heures par an selon l’Insee. Il est donc primordial de mettre en valeur cet espace en lui offrant la meilleure luminosité possible. Inspirez-vous de ces cinq solutions pour une cuisine lumineuse et agréable à vivre.

1. La baie vitrée : pour faire entrer l’extérieur

Vous bénéficiez d’un bel extérieur, jardin ou terrasse ? Faites entrer la lumière par une baie vitrée !

Que vous ayez un projet de construction ou de rénovation d’une cuisine existante, il sera nécessaire de faire appel à un professionnel : un architecte ou une entreprise de menuiserie extérieure pourront vous conseiller techniquement et juridiquement.

Avant tout projet, il faudra s’assurer de ce que les divers règlements d’urbanisme autorisent. Pour cela, rendez-vous dans votre mairie pour vous renseigner sur les autorisations à obtenir et les règles à respecter.

En appartement, il sera nécessaire de faire voter vos travaux à votre syndic de copropriété.

Sur le plan technique, les composants d’une baie vitrée (profilés et vitrage) doivent être dimensionnés en conséquence de la surface envisagée. Ils pourront également varier selon les exigences en termes d’isolation thermique et acoustique.

Côté esthétique, sachez également qu’il est plus aisé d’obtenir des profilés fins avec l’acier ou le bois et certains profilés aluminium qu’avec le PVC.

Certaine baies vitrées sont coulissantes en aluminium avec ouvrants en accordéon : c’est le système qui permet d’obtenir le plus d’espace ouvert sur l’extérieur. L’aluminium est un matériau noble, avec un très bon rapport qualité-prix et d’excellentes performances thermiques. Il vous permettra de choisir parmi une large palette de couleurs. Une baie vitrée coulissante peut aussi s’ouvrir avec une ou plusieurs portes. Évitez toutefois les ouvrants « à la française », c’est-à-dire vers l’intérieur, sauf s’il s’agit de créer une porte vitrée donnant sur l’extérieur.

Côté orientation, pour ne pas avoir recours à des protections solaires imposantes, privilégiez l’exposition est.

Si vous êtes contraints à une exposition sud et/ou ouest, veillez à ce que quelques arbres caducs vous protègent l’été et laissent passer ainsi la lumière l’hiver.

2. Les briques de verre : de la lumière sans vis-à-vis

Translucides sans être transparentes, elles sont idéales pour éclairer une cuisine donnant sur une rue ou si le règlement d’urbanisme vous interdit d’avoir une vue directe sur le voisinage.

Meilleur marché qu’une baie vitrée, les briques de verres sont généralement posées par un maçon. Grâce à leur pouvoir de résistance, elles peuvent être installées sur une très grande surface : ne vous limitez pas ! Les dimensions courantes 19 x 19 centimètres, 20 x 20 ou bien encore 24 x 24. Comptez quelques centimètres en plus pour les joints.

Niveau sécurité, les briques de verre ont une bonne résistance au feu et à l’effraction.

Toutefois, les travaux de mise en œuvre peuvent être plus long que pour une baie vitrée (jusqu’à une journée pour poser 2 m²) et nécessitent un savoir-faire professionnel.

3. Les verrières de toit : pour inonder la cuisine de lumière

La verrière de toit est une excellente idée pour éclairer une pièce située en sous-sol ou donnant sur un espace clos.

Cependant, cette solution nécessite d’être bien étudiée et il faudra se poser les bonnes questions…

Y a-t-il un risque de chute d’objets ? Cela influera sur les dimensions de la fenêtre de toit, pouvant passer du simple au double. En cas de communication avec une terrasse, située au-dessus par exemple, privilégiez plutôt les pavés de verre.

Quelle est l’exposition au soleil ? Attention aux surchauffes ! Vérifiez l’exposition : dans certains cas, il faudra compléter l’aménagement avec une protection solaire, de préférence motorisée.

Comment pourra se faire l’entretien ? Demandez-vous si l’entretien peut se faire par le dessus. Sinon prévoyez un modèle qui s’ouvre plutôt qu’une verrière de toit fixe.

Ici, une verrière de toit inclinée permet d’éclairer la cuisine.

Qu’elle soit droite ou inclinée, une fois les travaux exécutés, vérifiez l’étanchéité de votre verrière en présence du poseur : un simple essai au jet d’eau suffit. De plus, n’oubliez pas de récupérer les garanties décennales à jour des professionnels qui sont intervenus.

Pour l’entretien, munissez-vous d’un lave-vitre télescopique et oubliez le lavage à haute pression, qui abîme fortement les joints. Enfin, faites vérifier l’état des joints (idéalement tous les ans)

4. Une verrière comme séparation.

L’idée est simple. Vous avez une cuisine fermée et vous souhaitez l’ouvrir sans ouvrir ?

Invitez une verrière à la place d’une cloison !

Les verrières en bois ou en métal ou en aluminium seront les plus adaptées à cette solution de par leur légèreté et leur finesse.

Comme c’est le cas de cette verrière métal, ce matériau est idéal pour garder le cachet d’une cuisine ancienne type atelier en plus d’apporter un côté chaleureux.

Pour la réalisation de ces travaux, vérifier que cette cloison n’est pas porteuse. Ensuite, vous pourrez faire appel à un menuisier pour une verrière bois et un serrurier pour un modèle métal. De grands magasins de matériaux proposent aussi des modèles en kit usinés à poser soi-même !

5. La crédence vitrée : pour oser la surprise et l’originalité

Pour cette dernière solution, la source de lumière naturelle est au cœur même de la cuisine !

Ici, le mur et les parois vitrées ont été dimensionnés pour que seuls les meubles hauts soient sur une surface pleine et portante.

Pour éviter les phénomènes de condensation sur la crédence en verre, il faudra tout de même veiller à ce que la cuisine bénéficie d’une bonne ventilation et que les vitrages soient bien isolants.

Bien sûr, cette solution nécessitera plus d’entretien, car les projections d’eau sur la crédence transparente seront inévitables, mais vous aurez le plaisir de profiter de la vue tout en cuisinant !

Cette article a été rédigé pour le magasine en ligne Houzz .
J’ai contribué à rédiger quelques articles et à proposer mes premières rénovations dans le style épuré « minimaliste » qui répond également à la demande client et à la bonne circulation des flux et énergies.

Pour moi la fenêtre dans un habitat est un élément clé et low-tech. La fenêtre apporte chaleur et luminosité, mais peut aussi participer à une surchauffe et déperdition d’énergie ! Attention alors à son emplacement et dimensionnement.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez également rejoindre les e-mails privés où je donne de nombreux conseils sur l’habitat bioclimatique et écologique !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur twitter

EN QUÊTE DE SENS DANS VOTRE VIE PROFESSIONNELLE?

Vous rêvez d'avoir un impact positif au quotidien?

Laissez votre email ci-dessous. Et recevez, chaque semaine, mes meilleurs conseils et inspirations pour vous aider à avancer.

GOOD LIVING CONCEPT
GOOD LIVING CONCEPT

Je me présente, je suis Cécile Fondatrice de Good Living Concept. J'aide les individus en quête de sens à se reconnecter à leur vraie nature via la nature pour mieux gérer leur quotidien et leur parcours professionnel.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu