Évitez la traversée du désert ! Comment mieux gérer ses finances ?

Certaines personnes ou même entreprises font toujours la même erreur: courir après l’argent ! C’est normal car la gestion financière de la VRAIE vie ne s’apprend pas à l’école….

Dans les moments de crise, de démarrage d’activité ou tout simplement des moments de vies qui nous imposent de nombreuses dépenses, nous devrions faire le contraire.

Sinon, c’est une traversée du désert qui vous attend !
Une longue période de gestion pénible de vos finances, à restreindre votre train de vie, à vous refuser des investissements ou pire laisser vos projets de rêves s’évaporer.

Pourtant la réponse est simple, elle est sous nos yeux.

L’été dernier, j’ai visité un lieu où des personnes avaient transformé un terrain sec et aride que personne ne voulait en une oasis luxuriante avec piscine naturelle au centre abritée par un chêne centenaire.

C’est alors que j’ai fait le lien entre cette technique de gestion de l’eau bien connue en permaculture et comment mieux gérer ses finances.

Dans cet article, nous allons plonger ensemble sur la corrélation entre savoir mieux gérer ses finances / l’apport d’eau. Nous allons observer ensemble le cycle de l’eau et comprendre comment faire pour mieux gérer ses finances.

Petit rappel sur le cycle de l’eau

Pour celles et ceux pour qui l’école est trop loin (ou qui n’avaient pas tout suivi au fond près du radiateur 😉 ) Voici un petit schéma explicatif sur le cycle de l’eau:

cycle de l'eau
Le cycle de l’eau

Depuis toujours, nous avons la même quantité d’eau sur terre, sous différents états : solide, liquide, gazeux. Et nous buvons donc la même eau que les dinosaures !

Sans eau, il n’y aurait pas de vie sur terre. Et l’eau réalise un cycle pour pouvoir « arroser » l’ensemble de la biosphère.

Elle arrive sous forme de précipitations, qui alimenteront tout le cycle. L’eau ira ensuite nourrir les rivières puis fleuves pour revenir aux mers et océans et reviendra par condensation pour de nouvelles précipitations.

Egalement, l’eau va s’infiltrer dans la terre ou ruisseler créant des sources et ruisseaux qui suivront le chemin vers les mers et océans.

Enfin, l’eau peut se stocker sous forme de glaciers notamment qui créeront cascades et torrents à leur tour. Les arbres qu’en a eux jouent un rôle important que est celui de l’évapo-transpiration.

Mais nous y reviendront plus tard…

L’eau, une ressource rare à optimiser.

L’eau douce notamment ne représente qu’1% de la totalité de l’eau présente sur terre. C’est une ressource rare ! Et son cycle se dérègle.

Pas d’eau, pas de récolte.



Certains arrivent cependant à créer des oasis sur des terres arides. Comment font-ils? Quel est leur secret ?

Et bien, ils ont trouvé leur réponse dans la permaculture.

Le problème avec l’eau, pour un permaculteur, c’est qu’on aura toujours la même quantité d’eau mais son cycle est ralenti et irrégulier.

Ainsi les périodes de sécheresses vont s’enchaîner, suivies de périodes d’orages violents, sans pouvoir récupérer assez d’eau pour leurs récoltes !

Alors on a procéder en 3 temps pour permettre à cette ressource rare de redevenir abondante.

Le secret pour mieux gérer l’eau…

Premièrement, on va faire en sorte de ralentir le cycle de l’eau.

L’eau va devoir circuler lentement et partout sur le terrain à l’aide de ce qu’on appelle des noues et baissières (sorte de fossés en lignes perpendiculaires à la pente du terrain)

Découverte des techniques de gestion de l’eau. Pisac, Pérou



Et on pourra utiliser aussi des cultures en étages ou bien la mise en place de troncs, de gabions, etc.

Ensuite, on va mettre en place des zones de stockage. Par exemple, des bassins des mares en amont du terrain.

Mais celle-ci doivent être calculées ni trop grandes car nécessitant trop d’énergie pour les faire et difficiles à remplir, ni trop petites de manière à irriguer les cultures si une sécheresse sévit.

Ces zones de stockage apportent aussi un climat plus frais ce qui ralentit encore plus l’évaporation de l’eau.

Enfin, troisièmement, le permaculteur va apporter le maximum de végétation autour de ces cultures: Des arbres, des buissons pour qu’ils jouent le rôle de régulateurs.

Ils absorbent l’eau qu’il redonneront en partie au même endroit par évapo-transpiration. Dans certaines forêts, les arbres sont même capables de provoquer des précipitations pour leur propre besoin !

Un modèle à reproduire pour mieux gérer ses finances !

Cultiver votre argent ! Devenez Permaculteur/ Permacultrice !

Imaginons que la chaleur désormais est représentée par la pression qu’exerce l’extérieur sur vos finances : Besoin d’acheter ou de louer un toit pour s’abriter, pour dormir manger à sa faim, se faire plaisir, payer les études des enfants, développer son entreprise, faire appels à des experts…

Dans la vie, il y aura des moments forcément « plus chaud » que d’autres et que l’on ne contrôle pas forcément. C’est normal.

Ainsi, – s’il ne pleut pas assez /si vous manquez de liquidités dans vos finances – vous n’avez plus qu’à deveni… permaculteur/ permacultrice !

Vous aurez besoin donc, dans un premier temps, de ralentir le cycle de l’eau pour que celui-ci continue à couler régulièrement. Autrement dit, cela se traduit par dépenser durablement : rembourser un crédit au lieu de payer un loyer, acheter des vêtements plus qualitatifs moins souvent, acheter de la bonne nourriture qui préserve votre santé…

Bref il s’agit dépenser de manière minimaliste : moins mais mieux.
Ainsi l’argent est dépensé mais lentement, et ces dépenses porteront encore leurs fruits des mois voir des années plus tard.

Deuxièmement, stocker! Pensez bien sûr a faire des économies, mais prenez garde car dans mon exemple, la fortune de Piscou ressemblerait à un grand lac moisi… Car il est entassé sans mouvement et sans vie et en trop grande quantité !

Stockez bien, mais stockez juste !

Posez-vous la question: combien d’argent dois-je économiser en réserve de manière juste ? Quelle a été et/ou quelle pourrait être la pire probable sécheresse dans mon cas: 2 mois/ 6 mois/ 1 an ?

Attention, plus vous augmenter inutilement le stockage plus il vous faudra de l’énergie pour le créer.

Et enfin, ajoutez un maximum de végétaux.

Ces végétaux qui retiennent l’eau pour qu’elle reste sur votre terrain et vous en redonne une partie. Vous l’aurez peut-être deviné, ça c’est l’investissement.

Et voici ce que vous pouvez faire : investir dans une entreprise, dans un bien locatif, en bourse, en part sociales… Bref, investissez et surtout miser sur les « bons arbres »: les entreprises locales ou à impact positif.

Et vous serez sûr.e d’y gagner et de garder toujours votre terrain hydraté !

Ainsi pour mieux gérer ses finances, il suffit de:
– dépenser de manière minimaliste: moins mais mieux et pour longtemps.
– épargner juste assez en cas de problèmes.
– investir sur les activités durables.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez devenir permaculteur/permacultrice pour vos finances, votre entreprise, votre activité indépendant.e ? Inscrivez vous aux emails privés et recevez chaque semaine mes meilleurs conseils!

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur twitter

PSSSSST.... BESOINS DE PLUS DE CONSEILS ?

Envie de développer vos compétences?

Si vous voulez faire partie du club des explorateurs et exploratrices, laissez votre email ci-dessous. Et recevez, chaque semaine, mes meilleurs conseils et actualités.

GOOD LIVING CONCEPT
GOOD LIVING CONCEPT

Je me présente, je suis Cécile Fondatrice de Good Living Concept. Je vous aide à trouver les meilleures stratégies dans votre activté pour vous créer un modèle plus résilient et abondant, grâce à des solutions inspirées de la Permaculture.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu